log in

Découvrir
Châteauneuf

Restauration du vieux pont de la Jaillette

Pont et lavoir remarquables exhumés de terre 

C'est fait ! Les travaux de restauration du pont de la Jaillette, élément remarquable du patrimoine rural à la frontière des territoires de Châteauneuf et de Hauteville sont réceptionnés depuis samedi. Après deux ans de préparation et d'exhumation, l'ouvrage de 1828 a confirmé l'exemplarité de sa construction. La direction régionale des affaires culturelles et la fondation du patrimoine de Rhône-Alpes s'y étaient d'ailleurs attachées. Enjambant le "nant Jaillette", le pont profite de l'implication des historiens locaux dont l'adjointe à la culture Anne-Marie Cholat. Spécialiste d'un certain mimétisme constructif, l'entreprise de Cognin Environ'Alpes Paysages a rendu l'aspect originel à un pont étonnamment large de cinq mètres. "Nous avons "dessouché" des arbres dont les racines participaient de l'équilibre de l'ensemble" détaillait Nicolas Perrier. Le "reconstructeur" parle de l'assemblage pierre à pierre de la voûte, empruntant aux usages des siècles derniers, sans ciment pour que l'eau traverse ! Une eau qui aura d'ailleurs joué un rôle insolite au matin du 27 août. "Deux orages successifs ont lessivé les terres fraîchement retirées du lit, mettant à jour un canal d'acheminement vers le bassin lavoir en contrebas du pont" indique Claude Cholat. Bénévoles locaux et techniciens ont ainsi étendu leurs recherches jusqu'à nettoyer deux pièces patrimoniales rares. Les découvreurs espèrent désormais pouvoir poursuivre l’œuvre, avec quelques aides. "Toutes les conditions ont été réunies pour que la Fondation du patrimoine participe au coût du chantier du pont : la mobilisation locale, l'intérêt patrimonial évident.

Il est cependant rare que nous portions deux fois notre appui sur un même site, sauf à ce que mécènes ou souscriptions s'engagent" annonçait Nicolas Frydlender, membre de la Fondation. Le message est passé. La plaque inaugurale aussi, remise par ce dernier au maire castelneuvois, Henri Carrel.

RS / DL du 18 sept 2013 - Saluée par le maire de Betton Ph Séauve, le conseiller général A Dalla Mutta, les élus castelneuvois, la reconstruction du pont de la Jaillette a reçu samedi sa "labelisation" officielle de la Fondation du Patrimoine.

LE VIN DE FRILEUSE

Les Travaux du pont de la Jaillette ont permis au ruisseau de remodeler son lit et de mettre à jour une fiole de « vin de frileuse ».

La fiole porte l’inscription : 1512 archives bm05
Vin de Frileuse
Le plus fort des fortifiants
EXTRAIT
A diluer dans un litre de vin

C’était une potion "tonique" vendue en pharmacie entre 1934 et 1940. Elle était fabriquée à Frileuse, un quartier du Havre, à base d’Uvaria, une plante de Madagascar, et de zeste d’orange.

Le poéte Robert Desnos en fit la publicité radio phonique :

« Pour être bien portant
Buvez du vin de Frileuse
Pour être bien portant
C'est l'plus fort des fortifiants »


La maison était très en pointe pour faire de la publicité attractive... auprès des plus jeunes, témoin ce jeu inspiré du jeu de l'oie et d'autres jeux de devinettes ou jeux de 7 familles que l'on trouve chez des collectionneurs. 1512 archives bm04


CONTACTER LA MAIRIE

  • Téléphone Sécrétariat : +33 (0)4 79 28 84 16
  • Horaires d’ouverture du secrétariat :
  • Le Lundi : de 08h30 à 12h00 et de 14h00 à 17h00
  • Le Mardi : de 16h00 à 19h00
  • Le Jeudi : de 14h00 à 17h00
  • Le Vendredi : de 14h00 à 18h00

NOUS ÉCRIRE